©

La plénière fermée aux revendications

La plénière fermée aux revendications

jeudi 12 octobre 2017

La séance plénière de l'Assemblée de Martinique n'est plus ouverte aux interventions des syndicats et autres revendications. C'est ce qu'à annoncer ce jeudi matin (12 octobre 2017) Alfred Marie-Jeanne.

"Il est interdit dorénavant de venir ici et de perturber les séances", a déclaré le président du Conseil Exécutif Aflred-Marie-Jeanne. Ce dernier faisait référence à la volonté de la section CDMT du Parc Naturel de Martinique d'intervenir lors de la séance plénière de ce jeudi. Le président du Conseil Exécutif a cependant fait savoir qu'il recevrait les agents du PNM mobilisés depuis lundi contre le licenciement du directeur général du satellite territorial, Ronald Brithmer.

Une décision qui en a surpris plus d'un puisque tous les syndicats qui en faisaient la demande était autorisés à intervenir quelques minutes devant l'Assemblée de Martinique et celles qui l'ont précédé.

Si Alfred Marie-Jeanne a justifié sa décision par des raisons de sécurité, il n'empêche que les élus d'opposition n'ont guère goûté la mesure. "C'est donc le président du Conseil Exécutif qui dicte le règlement de l'Assemblée. Cela porte atteinte à la séparation des pouvoirs", a rétorqué Johnny Hajjar.

Après quelques tentatives d'échanges stériles sur le sujet, la séance a repris son cours selon l'ordre du jour.

© 2017 RCI